Réseau des jardins partagés JAQUADY…

  • Pol RECTEM : Article paru dans vers l’Avenir
 
 

 

MONCEAU-SUR-SAMBRE – Une matinée d’échanges s’est déroulée au château de Monceau entre les membres des jardins partagés établis sur le territoire de Charleroi.

Le réseau Jaquady, (pour «Jardins des quartiers dynamiques») est assez récent. Le concept des jardins partagés existe sur des terrains, souvent communaux, en friche, dans l’un ou l’autre coin de l’entité. Les surfaces ont été délimitées, bêchées, ensemencées et sont entretenues par des citoyens volontaires, des «gens sans terre» qui ont trouvé un coin pour exercer leur «main verte». Les productions de légumes et de fruits leur reviennent ainsi qu’aux habitants du quartier.

Pour la première fois en 2000, la Maison de quartier de La Broucheterre s’est investie, avec les riverains volontaires, dans la valorisation d’un terrain, créant un parc et un jardin partagé sur un terrain communal tout proche. Ces deux réalisations ont demandé pas mal de temps et d’énergie. Par la suite, de nouveaux jardins sont créés, encadrés par l’ASBL Espace Environnement.

En 2012, le réseau des jardins partagés se trouve actuellement sous la responsabilité de la Division Prévention Quartier de la Ville de Charleroi, repris dans le Plan de cohésion sociale sous la responsabilité de Marianne Koszulap et Bénédicte Félix. Marie-Christine Moreau coordonne les activités du réseau.

Cette matinée de mercredi, au château de Monceau, était riche d’enseignements.

Les spécialistes y ont trouvé de nombreux conseils pour lutter contre les insectes, pour cultiver bio, pour optimaliser les productions ou encore pour réaliser un jardin «au naturel». Ensuite, un échange de questions et réponses, d’explications précises, d’expériences et d’observations s’est ouvert spontanément.

Un jardin de plus

Tous les jardins du réseau ont signé une charte impliquant leur adhésion à des règles de fonctionnement qui garantissent leur ouverture au quartier. Un nouveau groupe adhérant au projet et désireux de reverdir son environnement a signé la charte. Il s’agit du «Jardin du Marais», de Montignies-sur-Sambre. «La Société wallonne du logement a confié un terrain à des locataires de ses appartements. Ils désiraient cultiver un coin de terre. Nous allons les encadrer dans ce projet», précise une représentante de la SWL.

Ces jardins collectifs sont de natures diverses. Ils peuvent servir d’espace de production de légumes ou de fleurs, de lieux de rencontres, d’expression artistique, etc. Le réseau Jaquady permet d’entretenir et de coordonner l’évolution des jardins existants et les projets de nouveaux. Avec la charte, les jardins de quartiers dynamiques bénéficient d’un accompagnement.

Marie-Christine Moreau, 071/286 080

http://studio80.mpa80.be/Matinee-d-echanges-du-Reseau.html

 

Mme Nathalie et Mme Cécile ont assisté à cette matinée d’échanges et ont reçu leur plaque et signé la charte d’adhésion…

P1050539.JPG